Au FORUM d'Alfred

Un vieux couple ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un vieux couple ...

Message  Prof le Jeu 3 Avr - 21:49

Je vois déjà les clics curieux et amusés qui pressentent le potin potache, le fricotage de couloir, le bouquet final des regards qui pétillent. J'ai peur de décevoir. Pas de scoop aujourd'hui ... bon on pourrait disserter sur M&M's mais ... non. Une semaine étrange, un début Philosophe du KG's, une passion naissante pour le coquillage, et le sommeil qui compte moins d'heure que de doigts ... cela donne un post tatasse de Physique, l'avertissement est donné.

La Science a un problème. Il suffit d'allumer sa télé, de compter les inscrits en 1èreS, en France, de demander à M Toulemonde ce qu'est un atome, où comble de l'impertinence ce que signifie E=mc² et tout sera dis. Le malaise est presque palpable ... jusque dans les couloirs d'Alfred.

Bonne soirée ! (c'est pour ceux qui décrochent ici ...)

Je reste sidéré de voir comment la Science est ressentie comme menaçante, vraiment ... bien qu'amoureux de sa branche "je voudrais bien savoir comment fonctionne l'Univers" je déclame là des faits après tatasse collective avec des non initiés, des néophytes qui allignent qd même du bac +5 en veux-tu en voilà .. bref de la tronche mais pas scientifique. A peine les débats commencés (pas trop de citron stp ...) que les gros mots sont lâchés : vas y de Fukushima, pic de pollution, Réchauffement et j'en passe ... et à chaque fois ce n'est pas le colonel moutarde dans la bibliothèque avec Mlle rose (y'a potin là ..) mais la Science qui porte le chapeau ... vilaine fille de mauvaise vie. Du coup avec moins de citron il reste plus de place pour le reste et je rétorque gaillardement que la science n'a jamais eu vocation à rendre la vie de notre fameux M Toulemonde meilleure ... en général ça s'anime à ce moment là. Pour résumer les propos, il apparait que
le scientifique fait peur, un peu comme si on revoyait l'alchimiste dans sa grotte qui "bricole" des trucs louches et pas réglo ... que personne ne comprend vraiment. C'est à ce moment que je sors ma botte secrète (KG's !?) en leur demandant si ils souhaitent donc un retour à la nature, genre Marie Ingles (pas sur de l'écriture ..) déshabillé des productions non volontaires de la science ... genre le telph, la CB, les médocs ... heu c'est marrant là mais ils sont moins chauds en général et je reprends un coup de Fukushima à ce moment là. 
Pourquoi ce volte face !? Parce qu'il y a volte face. Dans les tronches à +5, il y a un Monsieur Grimoire ... un historien, c'est comme un Vidril mais sur les chateaux forts. La Science a fait rêver, au Siècle des Lumières on lui a même donné pour objectif d'éradiquer le malheur, y'a boulot là ! Pan, la Science, tu dérouilles tout le malheur et hop on est peinard ... et sans trucs nuls en plus, sans faire de vagues, propre quoi.
Forcément, vu la pression, la Science s'est ratée (j'entends déjà des rires ... "Comme M Rondelot qui rate le télésiège !? ... pas faux, c'est un peu çà en fait ...). Comment aurait-il pu en être autrement ? Surtout qu'on est bien loin par ses demandes de ce qu'elle est vraiment ...
Du coup, aujourd'hui c'est l’émergence d'une nouvelle mode : le "mékimedikecévrai ?" On doute. Et à tatasser avec mes +5, je me rends bien compte que ce discours fonctionne, il est écouté, on y adhère ... sans trop savoir pourquoi d'ailleurs.

Déplorant la pénurie de citron qui ne présage rien de bon je me rends compte, avec vraiment bcp d'affection, que mes +5 n'ont pas moyens de juger correctement, disons objectivement les questions de Sciences. Bizarre. Bon, je suis pas vraiment une star en Littérature mais j'ai quelques noms à peu près connus, j'ai lu le Renaudot de l'année même ... çà calme hein ! Bref je frémis quand 100 après il n'y pas un de mes loulous qui est capable, de près où de loin de me dire ce qu'est la radioactivité (La réponse la plus populaire fut "c'est Hiroshima" ... ça se trouve, ils pensent que dès qu'on parle de radioactiivté il faut mettre "ima" à la fin des mots ... dis donc, il y a du nucléaire à Chinonima ... bouououhh). Forcément il y a un problème. Comment être si peu au courant alors que ces questions rôdent en permanence sur les ondes ??? Bac S pour tous !? non ... mais je crois qu'un peu plus de Science (surement autrement) serait une bonne chose, juste salutaire.

Il est gentil avec son "surement autrement" ... je vois l'urgence, oui, même chez Alfred. Ca clignote rouge. Dans toute l'Europe ça clignote rouge, pas plus rassurant. De moins en moins d'élèves signent pour une carrière scientifique. Pourquoi ? Je n'en sais rien. Une idée ? ... peut-être ... comment rester aveugle aux regards effrayés de mes TS ... la Science est difficile, oui, elle nécessite des efforts, conséquents même pour celui qui veux la comprendre. Alors comment ne pas mettre bouts à bouts tout cela ... elle fait peur, elle est difficile et pourtant nous y tenons, enfin à ce qu'elle produit, plus que tout.
                          Vous étiez avertis. 

Voilà peut-être quelques lignes qui justifierons l'histoire des Sciences et les discut" qui émaillent mon cours ... bonne soirée à tous.

 clown
avatar
Prof
Admin

Messages : 908
Réputation : 81
Date d'inscription : 26/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://forumalfred.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un vieux couple ...

Message  charles705 le Sam 5 Avr - 19:47

Bonjour !
ça fait plaisir de lire une telle réflexion ! je trouve que la science est quelque chose de géniale qui permet de comprendre un petit peu mieux le monde qui nous entoure ! Même si parfois c'est un peu complexe je l'admets ça fait quand même plaisir de comprendre, je trouve pourquoi on perçoit le ciel bleu, les nuages blancs par exemple .. Smile
Pour tout ceux qui pense que les découvertes scientifiques sont uniquement du hasard, je peux vous citer pasteur: " "le hasard ne favorise que les esprits préparés ". il faut chercher pour trouver et être conditionner a reconnaitre se qui peut être utiles ou non ! (se que l'on nous enseigne quand même assez bien je trouver !!  
on nous montre peut être pas assez toutes les applications que les différents phénomènes ont sur notre vie courante

A bientôt ! Smile

PS: chapeau bas pour ce post mr le Prof !

charles705

Messages : 18
Réputation : 13
Date d'inscription : 27/10/2012
Age : 22
Localisation : bossay sur claise

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un vieux couple ...

Message  Prof le Dim 6 Avr - 23:29

Bonsoir Charles et déjà, merci.

Je suis sincèrement ravi que ces quelques lignes aient trouvées échos, ce nouveau (à peine 200 ans quoi, soit environ 2 Vidrils) rapport que la science entretient avec notre société m'interroge et m'inquiète.

Je me permets juste de rebondir sur l'excellente citation de Pasteur ... Le sujet est (aussi) d'importance et plusieurs courants de pensées féraillent sec sur le sujet. Mais de quel sujet parle-t-il ? Et bien "comment découvre-t-on des découvertes ?" Pan. Quelle importance ? Et bien imaginer que l'on trouve le processus qui permet de trouver des trucs genre "relativité" (çà donne le GPS), équation de Schrödinger (çà donne le Laser ... la PS3 utilise un Laser ... ha il y en qui redressent les oreilles là) ... en un clic de souris !? Ca laisse rêveur (je n'ose imaginer - On peut faire "migraine" avec le mot imaginer ce que mes +5 diraient à cette hypothèse).

Heu je ne vais même pas essayer de répondre, juste apporter quelques informations sur la façon dont se sont dérouler quelques "grandes" trouvailles. Les façons sont nombreuses et à facettes (oui oui comme la boule), tantôt liées au magnifique Hasard, aux rencontres magiques, à la folie du chercheur, à sa culture, son tempérament ...

Schrödinger et son équation d'onde. On est en 1925, Erwin de son petit nom a à peine 40 ans et il va découvrir l'équation la plus importante de la physique quantique ! Tadam ! La physique quantique, la branche de la physique qui dit que les particules bah, c'est pas vraiment des particules ... mais des ondes ... genre ! Hey l'autre ! ... Pan. Ca commence par un bon bouquin, bien installé Erwin dévore la thèse de Louis de Bröglie, toute fraîche qui parle justement de physique quantique ...  Erwin aimerait bien trouver une joulie équation qui décrive le comportement de ces ondes censées remplacer nos chères et rassurantes particules. Le bide ! Le gros bide ! Rien ne sort ... rien de rien ... Alors il rappelle une ancienne petite amie et hop direction le ski pour le we. Oui, oui je suis sérieux. Après avoir fait sursauter les Alpes il rentre et rédige sa fameuse équation ...

Je vais m'empresser de poursuivre avant que certaines conclusions ... hâtives, soient déduites de mes derniers propos.

Comment ne pas citer Max Planck et ses quantas ? Le cas, pas si rare, où la découverte est telle que le découvreur n'y croit pas où ne peut pas y croire ! Planck s'est intéressé au corps noir, grosso modo un four dont la lumière émise ne dépend que de sa température. Manie de Physicien, voilà t'y pas que Max' essaye là aussi de lui trouver une bonne équation pour le décrire ... c'était juste "le problème insoluble du moment". Il y a arrive en utilisant un raisonnement original qui colle au poil avec les mesures. Sauf qu'il se refuse tout bonnement à croire en son idée. Tellement nouvelle, il passera le reste de sa vie à essayer de prouver qu'elle est fausse (Son idée : les échanges entre lumière et matière sont quantifiés, ils se font par petits paquets d'énergie). Max Planck a donc découvert l'unique chose à laquelle il ne pouvait pas croire. Ballot non. Heureusement Albert y a cru lui.

J'abrège avant d'être ennuyeux (comment çà c'est déjà fait !?). Les époux Joliot-Curie, Irène (peut pas l'abréger) et Fredo, découvrent un rayonnement radioactif très pénétrant quand ils balances des particules alphas sur certains éléments chimiques. Ils décrivent très bien le rayonnement mais sont incapable de l'identifier. Par contre, un jeune sicilien ... je sais plus trop son nom ... désolé, en tout cas il bosse avec Enrico ... Fermi ! (Ho !) et bien ce fameux jeune sicilien inconnu identifie tout de suite la particules de Irène & Fredo : le neutron. COmment expliquer çà !? Tout "simplement" car il était "préparé" à cette découverte, il avait intégré cette nouvelle particule dans son raisonnement ... raisonnement appuyé par Rutherford uen dizaine d'année plus tôt.

C'est là !!! Le lien avec Pasteur, la citation de Charles !!! ... Bien foutu non !? Gazelle !!!

Je vous souhaite une bonne soirée, désolé ... j'aurais du avertir.

 clown
avatar
Prof
Admin

Messages : 908
Réputation : 81
Date d'inscription : 26/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://forumalfred.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un vieux couple ...

Message  M@ty le Lun 7 Avr - 22:11

Bonsoir !

Alors je ne comprends pas tout, surtout dans la seconde partie mais franchement je trouve ça intéressant. C'est dommage qu'on n'en parle jamais dans les cours, c'est toujours des formules, des exos et des contrôles. Peut-être en Philo l'année prochaine, je crois qu'on parle de sciences !? En fait c'est çà les "histoires" que vous racontez en cours ? je comprends mieux ce que les TS disaient.

Allez je vais relire !

Çà a chauffé en classe vendredi avec Mme Maudet.

A&

M@ty

Messages : 10
Réputation : 0
Date d'inscription : 11/03/2014
Localisation : Campagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un vieux couple ...

Message  charles705 le Lun 7 Avr - 22:39

bonsoir,
Ah c'est c'est de l'histoire des sciences comme on l'aime ! Smile
Alors Alice, t'en fait pas d'ici un an ou deux tout ces jolis personnages te dirons quelque chose. C'est vrai en physique il y a des formules (encore à peut près compréhensible en première ^^ ), des exo  pas assez surement (ok je me tais ^^ ) (d'ailleurs petite séquence conseil pour la physique,la chimie et les maths ..., il y a pas de secrets il faut faire des exo pour acquérir une méthode et pour que cela devienne presque inconscient, les TS négliger pas les sujets des centres étrangers pour vos révisions! Moi je les ai toutes faites et ça payer ! Smile
Mr mercier aime bien faire de l'histoire des sciences pour nous situer à peut près les découvertes du monde scientifique .
En philo on parle un peu de sciences enfin c'est .... vague (le vivant, la démarche expérimental de Bernard,... mais pas de réflexion sur la sérendipité à l’œuvre en sciences, d'histoire des sciences véritablement.

Pour la decouverte des Neutrons c'est James Chadwig en 1932 ou quelquechose comme ça il me semble ( mes cours du premier semestre reste encore un peu ^^)

Bon debut de soirée ! Smile

charles705

Messages : 18
Réputation : 13
Date d'inscription : 27/10/2012
Age : 22
Localisation : bossay sur claise

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un vieux couple ...

Message  M@ty le Sam 19 Avr - 16:13

Bonjour !

C'est les vacances ! Ca fait du bien quand même. Je viens de relire tout le sujet, je commence à comprendre ce que vous voulez dire, enfin je crois. En fait moi j'ai fais première S parceque je pense que c'est la meilleure voie quand on ne sait pas trop quoi faire. J'aime bien les sciences mais je vais être franche c'est quand même super dur. Il y a plein de formules, et puis on ne peut pas appliquer toujours la même formule, il y a toujours des détails à comprendre dans les exercices et ça change tout. En fait il faut avoir tout compris, mais vraiment tout pour y arriver et avoir une bonne note. Je sais pas si je suis très claire. D'ailleurs j'avais une question : quand est-ce que les TS viennent nous parler !?
C'est vrai que je dis que je fais S, mes copines (elles sont pas au Lycée de Loches) me traitent de folle ou d'intello (j'ai pas du tout que des super notes), et à chaque fois c'est vrai que c'est la physique qui les a le plus marqué ... en mal. Les maths aussi en fait. Moi je trouve çà intéressant la physique, en seconde c'est assez simple et concret, on voit assez bien l'utilité. En première c'est bcp plus dur, le début ca va mais après ca se complique vite ... l'avancement, lol, et puis les champs dans le condensateur ... la méca ! Mais bon il faut être honete, les profs nous aident. 
Cette semaine je suis passé devant la salle de M MErcier, c'était un TP, on avait l'impression d'un laboratoire de professeur un peu fou, les tables étaient remplies de matériel et il donnait mille explication en même temps en faisant des blagues. Les élèves étaient à fond dedans, comme une fourmillière. Ca donne envie et en même temps ca fait peur. On a l'impression, enfin moi, qu'on pourra pas y arriver. Que la marche est trop dure (surtout si on y arrive moyen en première) !

Bonne journée ! Bonne vacances !

A&

M@ty

Messages : 10
Réputation : 0
Date d'inscription : 11/03/2014
Localisation : Campagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un vieux couple ...

Message  Clem' le Dim 20 Avr - 14:25

Allez hop je m'incruste !

Je suis surprise (et un peu inquiète aussi) par le nombre de personnes qui vont en s un peu par défaut parce qu'ils ne savent pas quoi faire. Je suis d'accord que vu que la s ne ferme pas trop de portes, cela peut être un bon calcul mais si on aime déjà pas trop les sciences, elles vont vous dégouter encore plus et c'est pas vraiment une bonne chose.

Beaucoup de gens trouvent cela dur... je ne sais pas trop quoi dire à ces personnes car je pense que la s est aussi dure que la L par exemple avec la philo. Chaque filière a ses difficultés mais je pense que quand on aime et quand ça nous intéresse les difficultés sont un peu plus facile à surmonter.

Pour les TP Alice, je reconnais que ça peut faire peur, mais on est super bien encadré et on fait des découvertes ! (Bon sang qu'est-ce qui a bien pu se passé avec cet acide qui n'a pas voulu faire la transformation ?!).
La présentation se fera à la rentrée mais si je peux déjà te donner un conseil : si tu travailles déjà en première ce sera moins difficile de te mettre au travail en terminale s.

On est quand même dans une rubrique histoire des sciences alors
EDIT : je viens de retrouver une phrase de Marie Curie qui illustre un peu ce que je pense de la science donc voilà : "Je suis de ceux qui pensent que la science a une grande beauté. Un savant dans son laboratoire n'est pas seulement un technicien, c'est aussi un enfant placé en face de phénomènes naturels qui l'impressionnent comme un conte de fées. (...) Je ne crois pas que, dans notre monde, l'esprit d'aventure risque de disparaître. Si je vois autour de moi quelque chose de vital, c'est précisément cet esprit d'aventure qui paraît indéracinable et s'apparente à la curiosité". Personnellement, à chaque fois que je vais en physique-chimie ou en maths, et bah je suis passionnée par ce que je fais et chaque nouveau chapitre est un peu comme une découverte qui me fait encore plus aimer les sciences, et je pense que ce sont elles qui ont fait naître en moi cette curiosité de vouloir comprendre le monde qui m'entoure.

Et je me suis peut-être mal fait comprendre dans le début. Ce qui m'inquiète c'est au final le nombre de personnes qui ont pris la S par défaut et qui se rendent compte en terminale S que ils auraient été mieux dans une autre filière. Il me semble que c'est M.Guiné (vraiment pas sûr) qui a posé la question suivante à ces élèves : Si vous étiez en seconde et que vous devriez choisir une filière, qui ne choisirai pas S ? Et pas mal d'élèves ont levé la main, et ça, ça fait peur je trouve.

Bonne continuation à tout le monde.
Clémence

 study
avatar
Clem'

Messages : 66
Réputation : 20
Date d'inscription : 21/02/2012
Age : 21
Localisation : Sous ma couette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un vieux couple ...

Message  Prof le Mar 22 Avr - 14:34

… Alors !? Impossible de ne pas répondre à Clémence, l’occasion est trop belle, la citation se fait provocation.

Ca tombe pas mal, je suis d’humeur à tapoter, mais je dois dès à présent prévenir, avertir, mettre en garde … ATTITION !!! Ca risque de prendre quelques lignes, en tout pitit, avec des passages longuets, peut-être même avec des dates et des noms avec que des consonnes (si c’est possible).
Le pourquoi du pourquoi ? Je ne sais pas trop en fait, le désir de tenter un je ne sais quoi … non pas que demain soit incertain mais après-demain … bon je ne me considère pas comme un de ces ca-va-pétistes qui, décomplexés de leur ignorance (au moins scientifique) inonde les ondes de leurs discours alarmistes mais je ne peux pas dire que je nourrisse un excès de confiance quant au devenir de la Science.

Le « De quoi il se mêle ? Qu’est-ce qu’il y connait, lui !? » … Bon bah là, profil bas, sans honte ni remords je ne peux me considérer que comme simple (assidu) lecteur de gens qui pensent mieux et depuis plus longtemps que moi mais aussi comme « polémiqueur » (aussi assidu) … bon aussi comme prof’ de PC (Forza Alfred). Inutile donc de chercher une thèse savamment orchestrée  où quoi que ce soit de bien organisé, plutôt une « tatasse » autour d’une Kastell’ … un truc sans ambitions autres que vous faire réfléchir …
Le premier problème, et récurrent, quant on parle de science c’est de la définir. Pour moi ce sera simple : un ensemble de connaissances rationnelles et expérimentales  … vous allez me dire çà marche aussi pour la cuisine !? (Netvibes vient de m’informer que c’était  la finale top chef hier soir d’où l’allusion) … Pour distinguer Science et Cuisine je vais compléter mon espèce de définition par une propriété de la Science, à savoir qu’elle n’a pas pour objectifs d’être appliquée (Ainsi, le savoir d’allumer un petit feu au bord d’un étang, bien qu’étant une activité respectable et ô combien parfois difficile, ne me semble pas relever de la science). Pour être plus massif, Paul Dirac, en réfléchissant à l’existence de l’antimatière (toute particule existe aussi sous la forme d’une antiparticule) ne se doutait surement pas que l’on fabriquerait des caméras à positrons pour les scanner le ciboulot des patients.
Partant de là, la transmission et le développement de la Science nécessite l’écriture … alors à partir de quand peut-on parler de Science !? En égypte ? Le plus ancien papyrus date d’environ 3000 ans avant notre ère … alors oui on a trouvé traces de connaissances élaborées en mathématiques MAIS, à chaque fois ces connaissances étaient très pragmatiques, elles servaient à compter les biquettes, à mesurer des surfaces … du coup on est dans la connaissance directement applicable … pas vraiment la Science comme je l’ai définie. Fvvvzzzzzzz, bruit de magnétoscope (si çà a existé !) en avance rapide et nous voilà en … Grèce. Bon bah là rien d’extraordinaire, c’est la réponse que j’entends régulièrement quant on parle de naissance de la Science, et ça me semble assez judicieux. On cite en général la mathématique Grecque, avec, entre autres, les travaux d’Euclide (Ouvrage référence : les Eléments). Cet ouvrage qui rassemble les différents savoirs mathématiques de l’époque … ne sert à … rien. Rien de rien (un peu comme ma blouse … sauf quand je fais un ouvre-main avec une pipette de 1 mL). Hein !? Je précise peut-être ? A l’époque, les maçons et autres ouvriers (des esclaves) n’ont absolument aucunes idées de l’existence même de l’ouvrage d’Euclide … ils ne savent d’ailleurs, en général, pas lire … ce qui complique quelque peu la tache qui consiste à bouquiner Euclide après le Taf’. Pourtant ils s’en sortent sans problème et vas-y que je te fais un aqueduc, un Hôtel Albatros, et j’en passe … en fait, il ressort qu’ils disposent de formules empiriques transmises de générations d’artisans en génération d’artisans … Il n’y a aucuns liens entre les hommes libres (qui détiennent le savoir) et les esclaves. La science de l’époque ne sert qu’à développer la pensée logique … et la technique est autonome, chacune ne se souciant guère de l’autre. 


C’est en Italie qu’un virage va s’amorcer, un virage à 90°. Alors attention, pas de méprise, c’est un long processus qui va aboutir en Italie … processus dont la finalité va être de rapprocher ceux qui peuvent développer une activité intellectuelle et ceux qui sont obligés de travailler manuellement. Il y a en Italie des villes comme Florence ou Venise où le travail manuel n’est pas du tout méprisé … au contraire même puisque ces villes sont dirigées par les artisans et les commerçants. C’est dans ce contexte que celui que l’on cite généralement comme le père de la Physique moderne évolue. Galilée s’intéresse à peu près à tout, excellent peintre et musicien il aime traîner près des chantiers navals où ils observent les ouvriers et charpentiers de marine qui utilisent palans, poulies et plans inclinés … sans en connaître aucuns des rouages théoriques. Le changement qui s’amorce est vraiment important (vous devez être au bord de la crise de nerfs là … trop du suspense). La technique devient digne d’intérêt et Galilée va  non seulement y puiser des sources de questionnement mais aussi des moyens d’y répondre en expérimentant. Avant lui, avec Aristote, il fallait « penser » la chute des corps (par exemple) … alors bon, même si on est doué, entrevoir la loi qui régit la chute libre en lâchant simplement une caillasse me semble relativement ardu … d’ailleurs, personne n’y est arrivé … avant Galilée … et ses fameux plans inclinés. Pendant deux siècles la technique va beaucoup apporté à la Science … sans que la réciproque ne soit vraiment valable (la technique continue de progresser, autonome et efficace). On peut citer la machine à vapeur qui va faire grandement évoluer la branche de la physique qui s’y intéresse (la thermodynamique).
Les premières réalisations de la Science vont se faire dans le domaine de la Chimie avec les engrais, les colorants … pour la Physique c’est un peu plus long … il va falloir attendre Faraday et Galvani qui, encore une fois, s’inspirant de la pile de Volta, vont concevoir un cadre théorique cohérent pour expliquer le courant électrique. Puis Maxwell, à peu près génial, va poser un ensemble de loi pour expliquer et décrire tous les phénomènes liés à l’électricité et au magnétisme. De ce cadre théorique va naître la Radio. Le fait peut sembler insignifiant mais il n’en est rien. Il est quasiment improbable que cette invention n’ai vue le jour sans ma Science, en effet, les ondes électromagnétiques sont  impalpables et invisibles … difficiles de les inventer sans se douter au moins qu’elles existent. A partir de là, ça s’emballe (Une sonnerie dans la nuit), la Science découvre l’électron et l’électronique fut, puis le noyau et sa terrible énergie nucléaire.

Je me dois d’insister sur le fait qu’à aucuns moments Maxwell ne s’est douté que de ses fameuses Lois découleront d’innombrables applications (et une scène mémorable quand Chloé a annoncé à Giz une facture d’OEM à  chiffres).

La science fait alors des progrès considérables dont les retombées inattendues sur notre quotidien sont quotidiennes. Beaucoup y verront là le salut à tous nos maux (Descartes).
Puis vint 1942, il fallait bien y passer. L’urgence de la situation est telle qu’Einstein écrit à Roosevelt (El présidente) pour le mettre en garde devant les dernières avancées de l’Allemagne en matière d’énergie Nucléaire. A la suite du célèbre courrier le projet Manhattan est mis en place, l’objectif est simple : concevoir une arme nucléaire le plus rapidement possible. Il faut bien saisir que c’est la première fois qu’une commande concrète est demandée à la Science. La crème des scientifique de l’époque est réunie et en 3 ans la bombe nucléaire est inventée et construite. On connais la suite.
C’est à partir de cet instant que la limite entre science et technique est devenue diffuse pour ne pas dire indiscernable. Dans tous les articles que je parcours on appelle même ce duo historique « technoscience ». Désormais la Science doit montrer que les recherches menées conduiront à du concret, à de l’utile, à de l’Iphone 12 où du Slip connecté (il vous dis quand faire pipi … pratique nan !?), le problème étant, comme le dit Etienne que « l’on a pas inventé l’électricité en améliorant la bougie ».  
 
Bonne journée.

PS : je poste du prog' de révisions ECE ... bientôt !?

 clown 

 
avatar
Prof
Admin

Messages : 908
Réputation : 81
Date d'inscription : 26/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://forumalfred.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un vieux couple ...

Message  Prof le Mer 23 Avr - 10:47

Bonjour à tous,

Un matin de Soleil, çà picote un peu.

Je boucle la tatasse.

Si vous avez suivi, si la science a fait de tels progrès ces deux derniers siècles c'est que l'on attendait rien d'elle, on fichait la paix aux chercheurs de tous poils. Aujourd'hui elle est devenue si efficace qu'elle est sous pression constante d'une obligation de résultats. Elle doit être utile où promettre de l'être à courts termes.

Alors pour l'instant çà roule encore ... à part cette diminution notable des inscriptions dans les différents cursus scientifiques (encore entendu cette nuit à propos des métiers du numérique) ... si l'on écoute le JT de TF1, tout semble aller dans le meilleur des Mondes. En y regardant d'un peu plus près on surfe encore sur les grandes avancées d'Hier, la Physique quantique (Transistor, Laser...), La Relativité (GPS, ...) mais si rien de vraiment neuf n'arrive il est probable que ces révolutions scientifiques se tarissent et ne permettent plus l'arrivée de ces objets de hautes technologies dont nous ne pouvons plus nous passer. 

Tout cela est étrange.

Nous venons de découvrir une Exo-Terre, 20 millions d'al. On a abordé le sujet avec mes +5 ... questions posées : qd pourra-t-on y aller ? comment communiquer ? ... Ha bah vla la galère ... chaque ébauche de réponse amenant son équivalent de questions. Je radote mais mêmes les connaissances les plus élémentaires ne font pas partie du savoir commun. C'est juste un fait ... que je déplore. J'ai envie de dire "pire", ce n'est absolument pas un handicap pour réussir dans notre société ...

Peut-on ? Doit-on faire quelque chose pour tenter d'enrayer cette désaffection ? ... bizarre aussi ce terme, est-ce vraiment un changement de relation avec la Science ? Est-ce que vraiment la Science ne touche plus les élèves ? ... il ne faut pas nier qu'il est troublant d'avoir plus de doigts à la main gauche que d'élèves de Spé PC chez Alfred (remarquez que çà marche aussi avec l'autre main). Autre signe, si l'on regarde les personnalités préférées des Français, bah pas moyen d'y voir un scientifique ... Ha on a du chanteur, de l'acteur, du Sportif ...

Un cours de Physique-Chimie ... Une épreuve pour les élèves. Il me semble discerner de l'intérêt dans les yeux des élèves, enfin pour ceux qui les gardent ouverts, mais à mesure que les symboles recouvrent le tableau, je vois bien le courage s'émousser ... programme oblige, il faut étaler les "formules" ... la Physique est difficile, elle nécessite des efforts, du temps ... mais elle est belle et admirable (Fée). Encore une fois, j'essaye de justifier ces moments où je pose la craie et vous invite à m'écouter vous raconter (très modestement) la Science.

Bonnes vacances.

 clown
avatar
Prof
Admin

Messages : 908
Réputation : 81
Date d'inscription : 26/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://forumalfred.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un vieux couple ...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum